La facturation

Facturer son client: le mal de tête de la majorité des travailleurs autonomes!!!

Ne croyez pas que vous êtes les seuls et non plus que c'est parce que ce n'est pas votre tasse de thé! La plupart du temps ni vous ni le client n'aimez traitez de cette question. Et cette absence d'entente claire, ça favorise le développement d'un problème. De plus, ça devient souvent émotif pour le travailleur autonome qui tire souvent le diable par la queue pour payer ses comptes mais veut laisser paraître qu'il a du succès et que tout va pour le mieux...

___________________________________________________________

Pour retracer plus rapidement les liens suggérés ci-dessous:

assistant virtuel

système de facturation

____________________________________________________

 

 

Publicités

 


Pour plusieurs travailleurs autonomes, facturer son client et surtout le contacter par la suite pour des factures impayés se révèle être une activité souvent délicate et que plusieurs repoussent jusqu'à ce qu'il n'aient plus le choix. Pourquoi? C'est que souvent, la personne à facturer ou à contacter est la même que celle avec qui vous traitez au quotidien ou qui pourrait vous donner du travail additionnel éventuellement ou une référence chez un autre client potentiel.

Ce qui amène plusieurs travailleurs autonomes à ¨marcher sur des oeufs ¨ quand vient le temps de soumettre une facture ou à faire le suivi sur des factures impayés depuis un certain temps.

Voici quelques suggestions pour vous aider à réduire ces problèmes et à éviter que vous ne soyez retranchés dans vos dernières possibilités.

Préambule: il n'y pas de de solutions ou de trucs miracles contre les mauvais payeurs. Sachez que certaines personnes en affaire vont tous faire pour payer le plus tard possible, voire vous négocier un rabais en échange de finaliser un paiement. Et ça même s'ils ont appréciés votre travail et qu'ils sont même intéressés à vous en donner encore plus. Sachez que pour certaines personnes, négocier est l'un de leur plus grand loisir et que rien ne leur fera changer leur façon de faire et qu'ils en sont peut-être même très fier. Auprès de leurs amis, ils se ventent peut-être de toujours réussir à obtenir un rabais, une concession, de payer le plus tard possible et ainsi d'être de redoutable homme d'affaire.

Avec ces clients, si vous tenez à faire affaire avec eux, c'est l'art de la négociation qu'il faut développer, anticiper, en tenir compte dans vos prix, etc. Ce n'est pas un problème de facturation même si en apparence vous pensiez que ça l'était.

 

Quelques suggestions pour améliorer et faciliter la facturation, la collecte et la réception de vos paiements:

  1. Développer une méthode que vous suivez et appliquez à tous vos clients. Évitez de faire d'une façon différente pour vos bons clients, ceux que vous connaissez, ceux qui sont nouveaux, etc.

  2. En pratique, le point précédent ne fonctionne pas toujours parce que le client vous impose une façon différente de faire. Soyez flexible. Mais de vous même, respectez la première suggestion. C'est important.

  3. Essayez de toujours obtenir un paiement au début des travaux ou très tôt après le démarrage. Quitte à accorder un léger rabais en contrepartie. Si vous recevez des paiements dès le début, que vous n'avez pas à ¨financer¨ de votre poche les menus dépenses, ça a une valeur. En plus vous n'aurez pas à trop insister à la fin pour une facture en retard. Ce sera plus probablement pour un petit montant résiduel. C'est beaucoup plus facile à vivre avec un retard sur un petit montant...

  4. Lors de votre première rencontre pour commencer le mandat que vous avez obtenu, et que vous établissez ce qu'il y a à faire, par où commencer, etc., ajoutez à votre discussion le volet ¨questions administratives¨. Et sous ce sujet, établissez avec votre client le processus de facturation: quand facturer, comment ça va fonctionner, qui va vous payer en pratique, à quelle fréquence, etc. Même si c'est un petit client, et que c'est lui en personne qui va vous faire un chèque. C'est le moment le plus facile pour soulever le sujet: il n'y a pas de paiements en retard, tout le monde est enthousiaste de commencer, etc.

  5. Si votre client a des employés et que quelqu'un d'autres fait les chèques, convenez immédiatement avec lui que pour ce qui est des factures, vous contacterez M. ou Mme XYZ pour cet aspect. Ainsi, vous n'aurez pas à irriter votre client pour ces problèmes. Mais validez quand même avec lui votre approche (fréquence, etc.)

  6. Si c'est un travail qui s'étend sur une assez longue période, proposez de facturer régulièrement à date fixe, ou à chaque fois que vous atteignez un montant fixe d'honoraires (ex": à chaque $2,000).

  7. Si le client veut payer sur livraison d'un résultat et si il y en a beaucoup ou si un résultat va prendre beaucoup de temps et que vous pouvez accepter le principe, essayer d'obtenir un paiement partiel, jusqu'à 50% par exemple. Essayer de faire comprendre qu'un travailleur autonome n'a pas la capacité de financement d'une entreprise.

  8. Assurez-vous que votre facture est bien détaillée et autant que possible utilisez un système de facturation. Ça vous évitera des erreurs. Ça aura l'air plus professionnel. Et ça devrait aussi vous permettre de facturer à temps, parce que vous serez mieux organisé.

  9. Envisagez d'utiliser une autre personne pour envoyer et faire le suivi de vos factures. Votre comptable ou une assistant virtuel si vous n'avez pas d'employé administratif. Ainsi ce n'est pas vous qui contactez votre client pour ¨l'irriter¨. Même si vous préparez la facture vous même. Ça peut valoir la peine et quand bien même votre assistant appel trois fois dans le même mois pour savoir où en est un paiement. Ce n'est pas vous au bout de ligne qui courrez après votre client.

  10. Si vous vous en occupez vous même, rappelez-vous quand vous appellerez votre client que lorsque vous recevez un appel d'un de vos fournisseurs ou de personnes ayant fait des travaux pour vous, que vous étiez satisfait, vous ne leur en voulez pas. Vous comprenez. La plupart de vos clients ont la même attitude, sinon reprenez à partir du point 1.

 

 

2000 - 2013 © TravailleursAutonomes.com